Compte rendu de l'entretien avec Ornikar le 09/02/2015

Compte rendu de notre rencontre avec Ornikar.

Comme prévu, nous avons profité de notre venue à Paris pour accepter l'invitation de l'équipe Ornikar et nous nous sommes donc rencontrés en tout bien tout honneur autour d'une table pour débattre , en toute transparence, de nos opinions respectives.
De nombreux points avaient déjà étaient abordés dans le questionnaire que nous leur avions envoyé il y a quelques mois. Nous avons souhaité savoir où en était le projet et avoir davantage de détails sur le fonctionnement.
Contrairement à leur concurrents auto école en ligne, Ornikar n'a toujours pas reçu son agrément. Toutefois, ils proposent d'ores et déjà des entraînements au code en mettant à disposition sur leur site des séries de questions qui sont élaborées par les enseignants avec lesquels ils sont en contact.
Il n' y a au sein de l'équipe aucun titulaire du bepecaser. La plateforme Ornikar proposera des services d'apprentissage en ligne dont pourront bénéficier des enseignants indépendants qui géreront eux mêmes l'organisation des leçons de conduite, et des élèves qui seront en total autonomie pour leurs inscriptions en préfecture, leur demande de places d'examen, leur apprentissage théorique en ligne et la planification de leurs leçons ( pour lesquelles ils auront la possibilité de choisir eux mêmes leurs enseignants et de changer quand bon leur semble) . Ces deux points nous ont semblés particulièrement dangereux . Etant acteurs de terrain, nous n'avons pas manqué de leur démontrer à quel point il était difficile de responsabiliser les élèves. Ce système est loin de pouvoir améliorer le temps de formation et de plus le suivi pédagogique et le rapport humain est à nos yeux complètement inexistant. Concernant les enseignants, ils devront avoir la voiture à leurs frais ( avec peut être une restriction dans le choix du véhicule) et seront bloqués en terme de tarif de facturation car la leçon sera au même prix quelque soit la région. Ornikar prendrait 20% du prix hors taxe.
Ornikar reste donc un outil que pourront utiliser des enseignants indépendants et des élèves autonomes (s'il y en a)
Ils nous ont bien précisé qu'en aucun cas ils ne voulaient " tuer" les auto écoles traditionnelles mais simplement proposer un nouveau concept s'appuyant sur les nouveaux moyens de communication et d'apprentissage et sont conscients que le succès n'est pas assuré.
Le but de cette rencontre était de confronter le monde de l'enseignement traditionnel ( que nous espérons représenter comme il se doit) et le tout nouveau secteur de l'auto école en ligne autrement que par des échanges virulents sur les différents réseaux sociaux.
( vous pouvez retrouver le questionnaire à Ornikar du 9 décembre 2014 dans la rubrique " articles" de notre page)

Ajouter un commentaire